Aux déçus de Dukan et à ceux qui se posent des questions

Il faut descendre tout droit de la planète Mars pour ne pas avoir croisé quelqu'un qui vous ait parlé du régime Dukan cette année. Ou qui lise son livre dans le métro. Ou qui le photocopie au bureau. Ou qui vous parle de ses délicieuses galettes de son d'avoine. Il faut dire qu'avec 2 millions de livres vendus et la une de l'Express il y a quelques semaines, cela tient du phénomène. 

Pour faire court, la méthode, c'est quoi ? C'est un régime hyperprotéiné, ni plus ni moins, à base de protéines maigres naturelles. On élimine ainsi le maximum de lipides (gras) et lorsqu'on a droit (semaine faste !) à des légumes, on se régale grâce à de délicieuses recettes de vinaigrettes à base de vinaigre ou jus de citron, eau, sel et poivre. Tant qu'on y est, on enlève aussi tous les apports de glucides (sucres) des féculents, produits céréaliers et fruits (excepté au petit déjeuner où on peut manger le fameux son d'avoine). J'avais déjà fait une note sur les régimes hyperprotéinés pour en expliquer le fonctionnement et l'effet pernicieux : si on a une volonté en acier trempé, on peut éventuellement mener pendant quelques temps ce type de régime. Mais un jour, il faut en sortir. Là où le promoteur de ce régime est ultra malin, c'est qu'il dit que pour ne pas regrossir, il faut, A VIE, maintenir 1 jour / semaine cette alimentation ultra drastique. Si vous ne le faites pas à vie, la pérennité des résultats n'est pas garantie mais ce ne sera pas faute de vous l'avoir dit !

Cela signifie qu'une grande majorité des personnes qui entament ce régime reprendront intégralement le poids perdu et bien souvent bien plus. Une de mes amies qui travaillait pour un fabriquant de produits hyperprotéinés estimait à 2% le nombre de clients qui, après une perte de poids en suivant un régime hyperprotéiné, la maintenait sur plus de deux ans

Et si pour une fois on essayait de regarder les choses avec un minimum de lucidité. Si on arrêtait de s'infliger une alimentation dénuée de tout plaisir, de toute saveur et de toute convivialité dans l'espoir d'une performance à court terme. Si on essayait d'entrer dans une recherche de perte de poids avec sensibilité, intelligence, bienveillance et respect de soi… Si, si, c'est possible !

4 réactions sur “Aux déçus de Dukan et à ceux qui se posent des questions

  1. Un grand merci pour ce commentaire ultra pertinent, je tente désespérément d’inculquer aux dukanistes que je rencontre quotidiennement cette idée (utopique ?) selon laquelle plaisir, bon-sens et alimentation doivent cohabiter sur le long terme…
    Au plaisir de vous rencontrer dimanche prochain au SIAL, je dois modérer la table ronde à laquelle vous avez accepté d’intervenir !

  2. Exact.
    Dans le cadre d’un documentaire télé que je prépare sur les régimes amaigrissants et les risques de santé qui y sont liés, je recherche justement des personnes qui ont pratiqué (ou qui sont en train) et qui découvrent qu’elles sont victimes de soucis de santé (plus ou moins sérieux).
    Je ne sais pas si vous pouvez relayer mon info.
    Le doc est pour TMC -suite au pré-rapport de l’ANSES, publié fin novembre 2010.
    Sauf cas exceptionnels (et à prendre en charge médicalement) : mangez bien, varié, avec plaisir et en pratiquant une activité régulière sera le meilleur des « régimes »…

  3. Bonjour
    Je découvre votre blog très intéressant.Comme vous, je porte un regard sévère sur les régimes draconiens tels que Dukan.
    Je suis médecin nutritionniste depuis 21 ans et aussi psychothérapeute en thérapie brève et je fais beaucoup d’hypnose , ce qui a changé radicalement ma façon de travailler .L’association de ces deux compétences permet d’aborder les choses en globalité.Ce que je trouve attristant c’est que de nombreuses personnes aujourd’hui se disent spécialistes en nutrition comme des coachs par exemple sans aucune formation médicale alors que c’est une des disciplines les plus complexes de la médecine.La nutrition ne doit pas être banalisée .Chacun y va de sa méthode sans respecter les études scientifiques et on lit ou entend un nombre d’absurdités sans fin.
    Les médias ont une grande part de responsabilité dans la façon dont ils mettent en avant certaines personnalités du moment , comme ces soi disant coach de stars …ce n’est pas parce qu’ils coachent des stars que leurs conseils sont paroles d’évangile !
    Il y a une vulgarisation catastrophique de la nutrition et les gens ne savent plus qui croire c’est terrible car l’obésité augmente.
    En tant que médecin j’ai récupéré pendant mes 20 ans de carrière des gens dans un état lamentable suite aux suivis de ces régimes dangereux et même malheureusement parfois de la part de médecins.
    Aussi beaucoup de naturopathes iridologues etc. arrivent à convaincre leurs patients ( ou leurs clients ) de supprimer certaines classes d’aliments sans aucun fondement scientifique ( comme les produits laitiers par exemple).Juste sur la base de croyances.
    Des gens arrivent avec un tel passif nutritionnel et psychologique que l’on ne peut plus les faire mincir du tout .
    Au sujet de Dukan vous avez raison il n’a rien inventé .Il y a longtemps que des médecins pratiquent la diète hyperprotéinée alimentaire mais il est absurde d’enlever les légumes non sucrés en phase 1.Je n’ai toujours pas saisi.
    Suivre Dukan quand on a une insuffisance rénale même minime peut faire beaucoup de dégâts !!
    Si vous êtes intéressée j’écris un livre sur tout cela en ce moment ..un livre sur plus de sagesse …
    Je base mon travail sur le réapprentissage de notre lien avec notre savoir inconscient et de nos sensations corporelles .
    Au passage je vous conseille un livre pour vos lecteurs , un livre en concordance avec mes principes :le régime paradoxal de Giorgio Nardone ;C’est plutôt de cela que les médias devraient parler car lui il fait vraiment la différence !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *