Même si on ne les a pas vus à l’écran, voilà quelques objets qui ont accompagné mon tournage de ces Pouvoirs Extraordinaires du Corps Humain, l’Alimentation diffusés mardi 27/10 sur France 2 :

IMG_1397

 

D’abord, pour ceux qui ont l’oeil très, mais alors très affûté : dans le pré-générique, lorsqu’Adriana mange ses chichis à la chantilly et Michel son énorme barbapapa, je les rejoins et je porte ces boucles d’oreilles, faites par les doigts de fée de Sophie des Arts de Sophie, qui a une boutique en ligne et qui fait de très jolies choses.

 

 

 

 

Bento PECH Alimentation France2 Karembeu Cymes JaponMais j’avais aussi dans ma poche ce mini bento, que Lou, 13 ans, jeune Mornantaise (c’est à côté de Lyon) super créative avait réalisé, elle aussi avec ses petits doigts hyper agiles.

Je pensais l’utiliser toujours au même moment pour faire deviner à Adriana et Michel où nous allions partir. Avouez qu’entre les boucles d’oreilles et la mini-bento, ils avaient de super indices !

Bon, finalement, mon idée n’a pas été retenue et je n’ai pas sorti le mini bento de ma poche…

 

IMG_0512

Et puis enfin, j’ai mon dernier objet fétiche, offert par Kissé San, la dame très âgée (102 ans), super rigolote, que nous sommes allés voir à Okinawa. Cette petite dame passe ses journées à faire du crochet et elle nous a offert à chacun un napperon. Elle nous a d’ailleurs dit qu’un de ses secrets de longévité était le crochet (Bon. Je ne vais pas finir très vieille, alors…). Christine, notre interprète et guide pour ce voyage l’a photographié. La sucette avait été achetée au Japon, pour une séquence que nous n’avons pas tournée là-bas, mais finalement il y a visiblement une inspiration commune…!

 

 

Pendant l’interview, Kissé San touchait le bras d’Adriana, comme si elle n’en revenait pas qu’une fille si grande, si blonde et si belle puisse exister. Moi, je la trouvais très émouvante, cette vieille dame, et elle avait l’âge de mon grand-père… Alors en partant, j’ai voulu l’embrasser et notre interprète a dû lui montrer ce que je voulais faire, en mimant un bisou, pour qu’elle ne soit pas surprise. Je l’ai finalement embrassée, dans un moment d’une jolie intensité que Michel a légèrement amoindri en me lançant « allez viens, Haurat, tu vas encore pleurer« … Il n’avait pas tout à fait tort, mais… je suis restée digne ! Et j’ai rapporté cette très jolie photo de  nous trois (d’ailleurs Mme Kissé touche toujours le bras d’Adriana sur la photo…).

IMG_0335

 

 

 

Pas simple d'être un enfant en surpoids, mais pas facile non plus d'être parent d'un enfant en surpoids… Comment fonctionner avec un enfant en surpoids, quelles sont les ressources, que dire ou ne pas dire ? Comment ne pas le stigmatiser ?

C'était la dernière chronique psychologie et nutrition, sur le Magazine de la Santé, sur France 5. C'est accessible à la 38ème minute et 40 secondes…

Capture d’écran 2015-01-21 à 12.21.43

 

 

 

Parce que le manque de soleil, la fatigue, les rhumes et autres joyeusetés de l’hiver ont largement fatigué les organismes, on cherche tous azimuts des ressources autres que des vacances qui ne sont pas près d’arriver vu que nous sommes au milieu du gué : quasiment aussi loin des dernières que des prochaines grandes et ensoleillées !

Une solution très « magazine féminin », serait de se tourner vers de la fashion food avec son lot de baies, d’algues ou de légumes bizarres sensés être anti-oxydant, faire maigrir, empêcher le cancer, faire venir la fortune et soigner les ongles incarnés…

Une autre solution est de regarder ce qu’on peut mettre dans nos assiettes, au quotidien, pour lutter contre le stress hivernal : une salade avec une vinaigrette au jus de citron et 1 tranche de saumon fumé, des sardines ou du hareng pour les oméga 3 qui mettent de bonne humeur et la vitamine C qui améliore l’immunité et donne la pêche.

On continue avec une viande et plutôt du filet mignon de porc (ou jambon ou bacon) pour la vitamine B1, anti-stress. C’est par exemple un filet mignon de porc au curry  et semoule aux fruits secs. Les épices parce qu’ils sont anti-oxydants et la semoule parce que les féculents sont eux aussi riches en vitamine B1. Les petits fruits secs sont riches en magnesium, comme le chocolat, touche sucrée sur laquelle on peut finir. Le magnesium est un décontractant musculaire et permet de se détendre.

Et puis si on veut un bon gros dessert, comme Hapsatou Sy et  Elisabeth Bost me l’ont bruyamment réclamé hier, dans la chronique ci-dessous, sans impact sur leur poids, on passe directement de la salade au fondant au chocolat, ce qui couvre tous les besoins en énergie, magnesium, sucre, protéines…

Il y a toujours des solutions, même pour les plus gourmand(E)s !

Je l'attendais depuis tellement longtemps, j'avais l'impression de prêcher dans un désert quand j'expliquais à mes patients mes positions sur le light, et notamment sur les édulcorants de synthèse. Ben oui, si les médecins prescrivaient à des gens diabétiques de consommer des édulcorants, pour les faire maigrir et les aider à gérer leur diabète, c'est que ça ne pouvait pas être complètement mauvais. Sauf que…

 

Sauf que l'Inserm a sorti la semaine dernière une étude dont les résultats sont énoooormes : ils révèlent "pour la première fois en
France, que contrairement aux idées reçues, le risque de diabète est plus élevé
lorsqu’il s’agit de boissons "light" que de boissons sucrées "normales" »
.
Alors que le jus de fruits pressés, sans sucre ajouté, lui n'augmente pas le risque. Alors, c'est pas énooooorme, ça ?!

 

Bon, je ne veux pas polémiquer parce qu'évidemment, ça polémique sévère et on comprend que les enjeux santé et économiques sont tellement importants qu'il s'agit de ne pas raconter n'importe quoi. Par exemple, ne pas dire : "alors, on peut boire des boissons sucrées non light comme on veut" mais plutôt "donc, à choisir entre une boisson light et une non light, il vaut mieux la non light, ça fait moins de mal à la santé".

Alors attention, sur ce sujet, il y a toujours eu un mélange des genres entre question de poids et question de santé. C'est d'ailleurs Roselyne Bachelot qui a pointé cela dans ma chronique sur le sujet sur Le Grand 8 / D8. Ce qui m'a d'ailleurs permis d'expliquer pourquoi il faut revenir, dans son alimentation, à du vrai sucre, sans avoir peur de prendre 25 kilos ou de confire dans son diabète.

– Parce que le sucre est nécessaire au fonctionnement du corps et que s'il ne le reçoit pas sous une forme, il va le chercher sous d'autres : par exemple les personnes qui boivent beaucoup de light sont aussi celles qui souvent évitent les féculents de peur de grossir et qui du coup consomment trop peu de glucides (sucres). Du coup, elles compulsent sur des produits hautement sucrés, grandement caloriques et en quantité ingérable pour l'organisme. Donc elles se privent mais prennent du poids quand même.

– Et puis parce que les édulcorants de synthèse habituent le palais à un goût artificiellement et intensément sucré. Du coup, quand elles mangent quelque chose avec du vrai sucre, il leur en faut beaucoup pour arriver à une satisfaction très relative…

Alors tout ça se rééduque, avec un peu de temps, de calme et en douceur, pour repasser à un vrai goût des choses…

Capture d’écran 2012-09-19 à 21.03.51Pas toujours évident de se sortir des crises et autres caprices des enfants alors qu'on ne rêve que d'un repas apaisé et calme.

De la culpabilité de la mère aux apprentissages des enfants, de l'éducation au goût à l'éducation alimentaire, j'étais ce matin à Télématin sur France 2 pour décortiquer cette problématique avec mon double regard de psychologue et diététicienne. Après avoir cliqué sur le lien, c'est à 1h 46min et 18sec…

 

 

 

Capture d’écran 2012-09-19 à 20.57.43

 

 

Du coup, mon livre "C'est l'enfer à table",co-écrit avec Anne Krispil et publié aux éditions Eyrolles a été présenté – et bien présenté -, par Laurence Ostolaza, journaliste psycho/santé à Télématin.

 

Logo-direct8-homeAllez, boum, c'est la rentrée et tout le monde ou presque est de retour à son bureau. La cantine, c'est pas toujours bon et la machine à boissons et biscuits attend les grands aux détours des couloirs moquetés en milieu d'après-midi. En prime, la culpabilité inhérente à ce genre de comportements.

Mais vous commencez à me connaître et vous savez que je suis la catwoman du goûter, même pour les adultes !

Vous voulez en savoir plus ?

Rendez-vous avec Caroline Ithurbide sur Mon Bien-Etre, ce lundi matin 3 septembre 2012, à 9h sur Direct 8 ou quand vous voulez sur Direct 8 replay.

Si vous avez des aliments tellement tentants qu’ils ne passent plus la porte de votre cuisine ; si vous avez l’impression que certains aliments sont diaboliques ; si vous en investissez d’autres d’une espèce de sur-puissance ; si vous avez fait la paix avec certains de ces aliments jusque là tabous

Alors, vous intéressez une journaliste qui cherche des témoins pour raconter leur rapport à ces aliments lors d’une émission de télévision.

Si ça vous intéresse, écrivez-moi ou postez un commentaire, je transmettrai…