Hier, j'ai reçu ce message d'une inconnue, dans ma boîte mail :


Capture d’écran 2013-04-11 à 08.42.43"Madame,
Je suis plongée dans "Ex fan des régimes", avec le sentiment qu'une vraie fenêtre s'ouvre dans la nébuleuse médiatique associée au corps, au poids et à la normalité. Je voudrais vous dire merci pour cette impression de liberté et de nouveauté qui surgit dans ma vie.
Pour ma part, je suis un produit typique de notre société normative. Je me suis toujours trouvée un peu
ronde par comparaison avec ma sœur et mes copines (1m62, taille 40, c'est dingue quand je vois les photos !). Maintenant je suis très ronde, grosse en fait (taille 44 tendant vers 46). J'ai essayé de nombreux régimes ou diètes, des plus classiques (WW, hyper protéiné, "raisonnable" du genre Cohen ou Sonia Dubois) aux plus farfelus (banane, ananas, diète russe au lait fermenté) en passant par ceux qui ne veulent pas s'appeler régime mais nouvelle façon de manger (Montignac). Effet yoyo garanti dans tous les cas.
Et pourtant, paradoxalement, je refuse de tout mon être l'aspect "loi" des régimes. Car il y a un vrai vocabulaire juridique associé aux régimes : on a "droit" ou pas à ça, tel aliment est "interdit" ou "autorisé"… Mais qui est ce législateur qui s'empare de ma nourriture ?! Cela me révolte. Même si, et c'est bizarre de se reconnaître si ambivalente, je m'y soumets souvent (…)."

 Il m'a touché à plusieurs titres. D'abord, par sa justesse : ce qu'écrit Elisabeth, c'est ce que me disent nombre de mes patientes de leur parcours yoyo et de leur incapacité à supporter de ne pas être comme la société les attend. C'est pour toutes ces femmes que nous avons écrit ce livre avec Annabelle Demouron. C'est aussi pour elles qu'Annabelle anime une page Facebook du livre

Ce qu'elle dit sur la dimension "légaliste" liée à l'alimentation, c'est une chose que j'entends aussi souvent. Lorsqu'un patient me demande s'il a "le droit" de manger quelque chose, je lui réponds qu'il 'y a pas de grand livre de la Loi de la nutrition. C'est en partant du patient lui-même qu'on va aborder les choses.

Et puis son propos me touche aussi parce que lorsqu'on est le co-auteur d'un livre comme Ex-fan des régimes, on le fait pour transmettre un message. Quand ce message est reçu, ça fait plaisir, vraiment plaisir !

 

 

 

Je mets en avant le commentaire de Pascale qui m'a dit le plus grand bien de cette recette. J'en profite pour faire appel à nouveau à toutes vos bonnes idées simples, bonnes et rapides.

 

Laurence, voici une recette ultra-simple qui peut se faire en grande quantité pour la congélation.

Ingrédients :

8 Blancs de poulet

3 oignons 1 boîte de tomates concassées De Cecco

1 petite boîte de concentré de tomate

1 petite brique de coulis de tomate Heinz

Ail, sel, poivre, épices

Hop, on s'y met : 

Dans une poêle, faire dorer les morceaux de poulet et les oignons émincés dans un peu d'huile d'olive. Dans un grand plat à four à bords hauts, mettre le poulet les oignons dorés mélangés à tous les autres ingrédients.

Au four à 180° pendant 1h30

Slurp ! (c'est moi qui le rajoute !) 

A manger avec du riz ou du quinoa 

Message reçu dans les commentaires :

Laurence,

Voici une recette simplissime de salade d'été :

Salade Eve (pour 4 personnes) :

600 grammes de tomates (idéalement des variétés anciennes : noire de Crimée, Cornue des andes, green zebra, tomate ananas)
1 avocat
1 oignon frais
1 cuiller à soupe de jus de citron

Couper en tranche les tomates.
Peler l'avocat et le couper en tranche.
Ciseler finement l'oignon frais.
Faire une vinaigrette avec une cuillerée de jus de citron, 3 cuillerées d'huile d'olive, sel piment d'Espelette ou poivre.

Mélanger tous les ingrédients se nouer un grande serviette autour du cou et deguster…..

 

Note de la rédactrice de ce blog : Cette recette est bien adaptée pour un repas sans viande. L'avocat, qu'on diabolise à tort tant c'est bon vient compléter énergétiquement cette recette. Inutile de chercher coûte que coûte des protéines sous forme de viande et de poisson : on en mange déjà trop au fil de nos journées. Et si vous avez encore faim, vous pouvez terminez ce repas avec un morceau de fromage ou un yaourt puis un fruit, tout y est ! 

 

Puisque nous avons toutes les difficultés à renouveler notre stock d'idées du soir, du quotidien, de la cuisine vite-faite, je fais appel à vos bonnes idées, à partager avec tous les lecteurs de ce blog.

Voilà ma contribution :

La salade Arlequin (pour 4 personnes)

– 1 salade verte

– 2 boîtes moyennes de maïs

– 2 cs de cacahuètes

– 1 avocat

– 200 g de jambon ou de lardons (dans ce cas, les faire griller dans une poële, sans huile et les mettre sur un sopalin lorsqu'ils sont bien grillés)

– 1 vinaigrette (1 cs de vinaigre / 3 cs d'huile de tournesol ou colza / 1 cc de moutarde / sel, poivre)

 

Dans un grand plat assez plat, vous mettez la salade verte (assaisonnée), le maïs par dessus (égoutté), l'avocat (épluché et coupé en tranches), le jambon et les cacahuètes parsemés dessus. 

C'est drôlement joli à voir et délicieusement bon ! 

A vous, maintenant…