C’est un métier, ça ?
Ca consiste en quoi exactement ?
C’est vrai que c’est une appellation qui n’est pas référencée : pas d’aoc, pas de label rouge, pas de norme Afnor… Bref, c’est un drôle d’Opni (Objet Professionnel Non Identifié) que j’ai inventé parce que ce que je fais est suffisamment peu courant pour ne pas mériter un titre officiel.
Il était une fois… j’étais une jeune fille que la médecine passionnait. Depuis toute petite, je voulais être "docteur". Las, lorsque le temps fût venu pour moi de suivre des études de médecine, je sus très vite que le métier qu’on me proposait ne correspondait pas à mes rêves. Alors…. pour garder le contact avec les gens, je décidai de faire de la psychologie. J’obtins le titre de psychologue et je travaillai pendant plusieurs années à faire parler les gens de leurs souhaits, leurs frustrations, leurs envies de changement, leurs projets… Mais un jour, quelqu’un me demanda si j’étais heureuse dans ce que je faisais. Je me rendis alors compte que je pourrais encore mieux aider les gens si je les faisais parler d’un sujet qui m’intéressait particulièrement. Je réfléchis de longs jours et de longues nuits et un matin, l’idée s’imposa à moi : après le fait d’aider les gens, ce qui m’intéresse le plus dans la vie, c’est tout ce qui touche à l’alimentation, la bouffe, le manger, la tortore. La faire, la déguster, la partager, la transmettre, la respecter, la découvrir…
Un nouveau chemin s’ouvrait à moi : devenir diététicienne pour pouvoir aider des personnes en difficulté avec leur assiette à comprendre ce qu’ils vivaient, à l’accepter et à l’assumer.
Je repris alors le chemin de l’école, usai mes culottes sur ses bancs et j’obtins le titre de diététicienne… d’où le nom de "psychologue nutritionniste" !