img_5345

 

Lundi dernier, j’étais aux côtés de Michel et Marine dans le Magazine de la Santé sur France 5 pour vous parler d’alimentation intuitive et de perte de poids. Et oui ! Il est possible de maigrir avec une alimentation proche de soi tout en se respectant et en prenant soin de son corps.

Quand on cherche à maigrir, nous pensons immédiatement aux régimes et, à l’heure actuelle, nous n’avons plus qu’à piocher tellement ils sont nombreux. Or, un rapport de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation) a montré que les régimes amaigrissants étaient, d’une part, inefficaces sur le long terme et, d’autre part, préjudiciable à la santé. Alors, comment faire ? En cabinet, j’ai souvent recours à l’alimentation intuitive, un concept qui se base sur l’écoute de nos sensations alimentaires. Je vous en avais déjà toucher deux mots dans mon article « Maigrir simplement ». Dans cette chronique, je me suis attardée sur la sensation de faim.

Comment la reconnaitre ? Comment faire quand elle ne colle pas aux heures culturellement admises ? Comment gérer le décalage qu’elle occasionne parfois ? Parce que oui, quand on décide de s’écouter, on respecte notre individualité et on ne se retrouve pas toujours en phase avec les heures de repas culturellement admises. Heureusement, rien n’est figé ! Par exemple, on peut penser prendre un petit-déjeuner nomade qui se présente sous une autre forme que celui que l’on prend classiquement : des amandes, des fruits secs, des mélanges tout prêt dans les supermarchés, quelques crackers de table, faciles à sortir, à manger discrètement ou bien un riz au lait si vous disposez d’un petit frigo, un sandwich de pain avec beurre et confiture, un fruit frais… Voilà de quoi répondre à sa faim lorsqu’elle se présente. Enfin, si nous ne voulons pas perdre ce moment convivial à table avec vos enfants, vos amis, votre mari ou vos collègues, vous pouvez aussi adapter le contenu de votre assiette et ne manger que de la verdure, une salade, une soupe, un fruit et prendre un peu plus tard ce qui
manque à ce repas : un morceau de pain avec du fromage ou un yaourt par exemple, remonté du restaurant d’entreprise, et que vous mangerez avec appétit un peu plus tard dans l’après-midi.

En fait, le plus dur, c’est d’essayer des choses nouvelles. L’homme est très rassuré par ses habitudes. Mon conseil, pour savoir quel mangeur vous êtes fondamentalement, c’est de vous écouter, d’essayer, d’expérimenter : vous ne serez jamais dans l’erreur en étant respectueux de votre corps et de ses besoins, et c’est la meilleure manière de maigrir en douceur et durablement.

Vous pouvez revoir l’intégralité de cette émission au lien suivant. Attention, il ne sera possible de la revoir seulement une semaine !