La saga des régimes de l’été (2)

Notre saga des régimes de l’été continue : première approche des grands titres et on voit déjà se dessiner toute l’ambivalence des rédacteurs/trices des articles qui nous incitent de toutes manières à maigrir mais en s’inscrivant dans le discours politiquement correct de l’équilibre alimentaire…
Nous sommes le 28 février et déjà 4 titres affichent des accroches raccoleuses telles que : "spécial minceur, 7 jours pour perdre une taille" (Marie-Claire), "une taille en moins en gardant nos belles rondeurs avec le plan triple action" (Prima), "Maigrir mieux avec le nouveau régime brûle-graisses" (Top Santé), "Spécial maigrir : mangez plus, mangez mieux, vous perdrez du poids" (Votre Beauté)… A la simple lecture de ces titres, on se rend compte de l’ambivalence qui siège dans ces magazines : à la fois le souhait de ne pas se restreindre (manger plus, manger mieux, garder nos belles rondeurs) mais en même temps, perdre du poids pour atteindre le nirvana social : être mince ; et être mince, ça passe forcément par la fait de faire un régime donc… de se restreindre. C’est un truc complètement pervers parce qu’à la lecture de tout ça, on a l’impression qu’on ne peut pas sortir de ce cercle vicieux. En même temps, il est basé sur un postulat que les magazines féminins continuent à édicter comme une règle : pour vivre bien, pour être heureux, pour vivre longtemps… il faut être mince !
Je ne parle pas des magazines spécialisés : quelle n’a pas été ma stupeur de découvrir que deux titres font leur gras sur le dos de celles et ceux qui veulent en perdre : "Je vais maigrir" et "Savoir maigrir". A l’intérieur, on trouve tout et n’importe quoi, une sorte de synthèse de ce qu’on trouve en mars et avril dans les magazines féminins mais là, c’est 6 fois par an (l’un des deux est un bimestriel et l’autre, une nouveauté, premier numéro, qui sort d’on ne sait où)!!! Ahurissant parce que ça signifie que toute l’année, ils peuvent vendre un nouveau régime miracle (ou produit miracle ou méthode miracle) et que chaque mois des hommes et des femmes y croient !!!! Bon, je vais l’écrire, alors : il n’y a pas de régime miracle et il n’y a pas de miracle dans le domaine de la nutrition !
Voilà, c’est dit… En revanche, il y a une écoute à développer par rapport à soi-même, à son corps, à ses envies, à son histoire et tout ça contribue à rétablir le dialogue entre la tête et le corps et petit à petit à se réconcilier avec son corps, à stopper l’obnubilation sur les kilos, les rondeurs et les bourrelets.. qui, comme par hasard, commencent à s’effacer à ce moment là, sans qu’on n’y pense plus…

Une réaction sur “La saga des régimes de l’été (2)

  1. bonjour,
    Les mensurations peuvent changer en vieillissant.J’ai perdu 4 cm et pris 3 kg l’hiver dernier. Quand je mesurais 168 cm mon poids, constant, était de 57 kg et je me suis toujours sentie très bien. Mesurant actuellement 164 cm et pesant 60 kg, même si celà reste raisonnable, je ne me sens absolument pas bien dans ma peau, surtout à l’approche du printemps. Que puis-je faire pour retrouver un poids de 57 kg?
    Merci pour votre réponse. ( je vous précise que je suis limitée sportivement parlant puisque polyarthritique depuis 30 ans.)
    Cordialement.
    MFL.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *