Les bourgeons éclosent et les « régimes-magazines » aussi

Aaah, le printemps, les températures qui s’adoucissent, les premières jacinthes dans les jardins, le mimosa et ses petites boules odorantes, les kiosques et les unes mono-maniaques des magazines…. Pour les magazines féminins aussi, le printemps correspond à une période de ponte  : celle de leurs régimes-miracles. Cette année, il semblerait que ce temps tant attendu soit un peu précoce : peut-être l’effet de la douceur de l’hiver et les températures clémentes qui nous rappellent qu’après l’hiver vient le printemps puis l’été et qu’il va falloir penser aux maillots de bains ! Pas grave si on vient de sortir des unes des mêmes magazines qui nous expliquaient qu’après les fêtes, il ne fallait pas chômer pour perdre les kilos pris par trop de gourmandises… Tant pis si ces mêmes unes sont parfois légèrement tiraillées entre différents états d’esprit : continuer à promouvoir que la minceur est la référence de beauté unique pour toutes les femmes tout en tenant un discours politiquement correct – afficher qu’il ne faut plus s’affamer et qu’il faut manger équilibré… C’est quand on entre dans le détail des pages qu’on se rend compte qu’on nous raconte tout et n’importe quoi. C’est la Cabane à Ginette : tout le monde peut y trouver quelque chose.
Durant les prochaines semaines, je vais m’employer à faire du tri parmi ce qui est écrit et porter un regard critique sur ce dont on nous abreuve.

2 réactions sur “Les bourgeons éclosent et les « régimes-magazines » aussi

  1. Nous vivons l’enfer depuis près d’un an. Notre fille est anorexique. 3 mois d’hospitalisation à Paris, elle est sortie depuis un mois et la perte de poids inéluctablement s’est amorcée. Elle perd pied et nous demande de l’aide, nous la soutenons en l’aimant mais nous ne pouvons répondre à ses angoisses…. Elle est suivie une fois par semaine par un psychotherapeute et un psychiatre ts les 15 jours. Mais elle se sent seule pour autant car la véritable aide à ses yeux c’est le coach en diététique qui lui manque.
    Elle a entendu l’émission sur Europe, elle nous a dit, j’ai enfin entendu un discours qui me touche.
    Je prends la liberté de vous écrire pour vous demander de l’aide.
    Une maman épuisée

  2. Merci, Muriel, de votre témoignage. Je vais reprendre contact avec vous directement par mail, si vous n’y voyez pas d’inconvénient… A bientôt, Laurence Haurat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *